Pré natal

YOGA THÉRAPIE PRÉPARATION ACCOUCHEMENT

Intensité: 2

Durée: 60 min

Public: 3-6-9 mois avant l'accouchement

 

Le « Yoga Prénatal ». Pratiquer le yoga quand on est enceinte : c’est possible.

La femme enceinte peut être dans deux situations : soit déjà dans une pratique de Yoga avant sa grossesse, ce qui est l’idéal, il lui faudra juste adapter les exercices à son corps changeant. Soit complètement étrangère au yoga et désireuse de s’y mettre pour tout le déroulement de sa grossesse. La forme de yoga enseigné à la femme enceinte est le Hatha Yoga, mais les exercices sont adaptés à chacune et se pratique toujours en douceur. L’influence du Yoga Nidra est aussi importante pour permettre la relaxation et la respiration avec un meilleur sommeil.

Nous observons dans le yoga un double avantage pour la femme enceinte, le Yoga Prénatal peut non seulement aider en phase de grossesse mais il s’agit également d’une préparation à l’accouchement.
Pratiquer le yoga pendant la grossesse va permettre à la mère d’apprendre à se détendre tout au long de la maternité, de garder ou d’améliorer sa souplesse par des exercices qui sont pratiqués tout en douceur, de garder le contact avec les sensations, son corps et avec son enfant, d’apprendre à mieux respirer ce qui aidera aussi à préparer l’accouchement. Tous les exercices pratiqués en douceur ont pour but, au fil des mois, d’aider la maman à lutter contre le stress et les sauts d’humeur possible les premiers mois, aider la maman à vaincre son appréhension de l’accouchement, lui procurera plus de sérénité, l’aidera à combattre sa fatigue souvent plus importante pendant la grossesse (l’énergie vitale se trouve accrue grâce à la pratique du yoga), de l’habituer à travailler sur le souffle, de se préparer physiquement par des exercices choisis (exemple : assouplissement du bassin), de combattre les mots les plus courants en cours de grossesse (maux de dos notamment).

         BON À SAVOIR

Certains types de posture de yoga enseigné en temps normal ne sont plus adaptées à la femme enceinte, car son corps change. Il est donc indispensable qu’elle demande l’avis de son médecin obstétricien avant tout début de séance. Il y a des cas précis où le yoga est interdit à la femme enceinte, notamment : en cas de grossesse difficile, voir à risque, s’il y a des cas de fausse couche dans ses antécédents familiaux, si elle constate la présence de saignements anormaux, si elle a de l’hypertension, si elle présente des problèmes circulatoires importants (varices, thrombose veineuse, etc.) ou des troubles cardiaques, si le fœtus est fragile, etc.

Post natal

YOGA THÉRAPIE RENFORCEMENT MUSCULAIRE APRÈS ACCOUCHEMENT

Intensité: 2

Durée: 60 min

Public: dès 1 mois  après l'accouchement

 

« Yoga Postnatal ». Soigner et redécouvrir son corps.

La venue d’un nouveau bébé est source d’un grand bonheur. Mais le retour à la maison après un accouchement n’est pas toujours facile. On ressent une grosse fatigue, on découvre son bébé, on doit apprendre à gérer une situation nouvelle, un allaitement. La jeune maman a donc besoin de moment où elle se retrouver. Elle a envie de retrouver son corps quelque peu modifié par la grossesse et l’accouchement.

Le Yoga Postnatal est une activité qui lui permet de se renforcer sur le plan musculaire et psychique de façon progressive et sereine. Il est intéressant dans la mesure où il lui apprend à retrouver son corps, de se réapproprier sa tonicité musculaire par une rééducation et un travail en douceur. Il offre aussi la possibilité de créer, avec le nouveau-né, un autre type de communication.

Faisons le point, en quoi consiste le Yoga Postnatal ? Le Yoga Postnatal offre aux jeunes mamans la possibilité de travailler à nouveau les muscles qui ont été éprouvés pendant les neuf mois de grossesse ainsi que lors de l’accouchement : ils vont donc être sollicités pour récupérer leur souplesse et s’habituer à nouveau à la posture normale du corps. Les muscles seront étirer dans le but d’être assouplies à nouveau. Les étirements sont lents et très doux au début, puis ils vont en s’intensifiant. Les muscles internes, comme les muscles pelviens, essentiellement le périnée, ainsi que les abdominaux, sont renforcés pour retrouver leur élasticité et leur tonicité.

Le Yoga Postnatal met aussi l’accent sur la relaxation, la méditation et le rythme respiratoire. En travaillant le rythme de respiration, l’organisme se détend, se débarrasse du stress et des tensions superflues, se recentre sur lui-même et sur ses besoins. Mais le Yoga Postnatal a aussi d’autres fonctions : il enseigne certaines positions d’allaitement et de partage, qui évite la fatigue en répartissant l’effort musculaire.

         BON À SAVOIR

Le Yoga Postnatal, combien de temps après l’accouchement ? Les cours de Yoga Postnataux peuvent débuter une semaine après l’accouchement. Si vous avez subi une épisiotomie, il est même recommandé de faire débuter les séances rapidement, pour une meilleure cicatrisation. Après un accouchement par césarienne, vous pouvez débuter les séances 10 jours après. Si c’est votre cas, il est important d’en informer le professeur, car le travail musculaire en général, est abdominal et s’est effectue de façon beaucoup plus lente après une césarienne. La durée d’un cours de Yoga Postnatal varie entre une heure et 1h30.

© 2019 Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now